Arte urbana

Dans le centre de Lisbonne (ville touchée par la crise économique) se multiplient les logements abandonnés et qui se dégradent. Depuis la fin des années 2000, les rues de la capitale sont devenues le lieu de la libre expression artistique et du malaise social ; les murs se couvrent aussi de revendications anonymes.

Pour comprendre l’effervescence de ce mouvement, il faut savoir que la ville n’est pas étrangère à cette transformation de l’espace urbain. C’est elle qui invite des artistes internationaux  à donner de la couleur à des zones urbaines défraichies (projet Crono) et permet à des peintres de s’exprimer sur des panneaux de bois installés par exemple, dans la petite rue touristique Calçada da Gloria. L’initiative a pris rapidement de l’ampleur et redonne le sourire à une ville en berne.

Oceanario, Lisboa

Aquarium from Nathalie Ruaux on YouTube.

Tous les oiseaux

Quel poète ?

Larme de crocodile

Pessoa

Le nom du poète signifie "personne". Initialement orthographié Pessôa sur son acte de naissance, il vient du latin persona (« masque de théâtre »).